Une semaine avant Noel dans Libé (mardi)

Mardi
Jour de Martiens
Mardi, jour de Mars me rappelle que les Martiens nous ont quand même bien déçus. Ils représentaient notre seul espoir d’avoir des voisins fréquentables. Des semblables, même si très différents de nous, avec qui se sentir moins seuls dans le grand vide galactique. Mais non. Même si Stephen Hawkins nous rassure sur le fait que de la vie existe probablement quelque part ailleurs, il y a peu de chance qu’on puisse faire un jour une petite belote ensemble. On est seuls. Nombreux au mètre carré, mais irrémédiablement seuls dans notre mouise. L’angoisse, non ? Il me semble que la foi en Dieu doit être réconfortante à cet égard, car «Ouh ouh ! Y’a quelqu’un ?» S’il y a Dieu, il y a quelqu’un ! Pour moi, pas de Dieu, pas d’interlocuteur céleste. J’avance tête nue, offerte au terrifiant mistral interstellaire. C’est courageux, finalement, quand on y pense, quand on lit partout entre les lignes que lorsque les bébêtes promises par Hawkins nous trouveront, il y a des chances pour que nous n’y soyons plus.

L’article de Libé dans son jus
Coup d’Etat sous l’arbre de Noël – Libération

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s