Les malheurs du bien

« Mon Dieu gardez-moi de mes amis, quant à mes ennemis je m’en charge » Voltaire 

Rien n’est pire à combattre qu’une intention bienveillante, ni son auteur ni sa victime n’y voient le mal. Si l’instinct joue son rôle d’alarme, et qu’en réaction à une charmante attention, un mot acide vient à la bouche de quelqu’un plutôt qu’un merci, il s’incrimine aussitôt de n’être qu’un ingrat. Il s’attribue les valeurs du mal, réservant celles du bien à son tortionnaire. Il est neutralisé. Le tour est joué.

« Un bien pour le mal », plus méconnu que son cousin « un mal pour le bien », a un développement tout à fait florissant. Il avance masqué par les valeurs suprêmes prônées par les dogmes religieux, empathie, générosité, compassion, bienveillance, sacrifice, bonté, dévouement…au dessus de tout soupçons, tranquillement, le bien pervers trace sa route.

Les religions bibliques sont inopérantes à promouvoir le bien vrai. Leur système a depuis longtemps été piraté. Partout, à chaque instant, des hackers de la bonne conscience forcent impunément l’accès au pouvoir.

Aujourd’hui, on commence à examiner l’effet revers de l’aide humanitaire, de l’acharnement thérapeutique ou de l’amour fou, mais la mise en question du hold up du bien est peu traitée dans sa banalité absolue. Pas une famille, une entreprise, un groupe ou elle ne s’exerce. Le manipulateur du bien est près de nous, si près, qu’à bien y regarder, nous le trouvons en nous-même.

Qui, faisant le mal, n’a pas clamé le faire au nom du bien et qui, pensant servir les valeurs morales peut jurer qu’il n’a détruit personne ?

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s