Doundounba spontané à la Villette!

Bon alors finalement, samedi, j’ai été la seule à braver la pluie pour ce stage de danse guinéenne avec Fode La Joie à la Villette que je n’étais vraiment pas prête à rater du tout. Heureusement pour moi, l’esprit de Fode et de ses musiciens, Ansoumane et Raymond, c’est que pour une personne et de la pluie on fait autant et avec le même coeur que s’il y en avait vingt et du soleil.
J’ai eu la crème pour moi seule, dommage, il y avait de l’énergie et du feu pour bien plus nombreux.

Qu’importe la pluie, on a dansé sous un pont, il faisait un peu frais mais il suffit de bouger à fond pour dégager de la buée. Et puis même le soleil est revenu, avec son ambiance d’arc-en-ciel et ses pelouses rutilantes.
Capture d'écran 2017-09-10 11.41.51J’étais seule, jusqu’à ce que…


Les voilà qui apparaissent, un deux…douze. Le Cirque Mandingue, des acrobates de Guinée qui vont se produire au Cabaret Sauvage, amis de Fode. En moins de deux, certains squattent les instruments, les autres se mettent à tourner en cercle, on me confie la caméra pour le live Facebook, c’est parti pour un Doundounba de fous, un vrai de vrai, toute la chaleur de l’Afrique sous les gouttes parisiennes, le sol qui vibre, les pantalons qui tombent des fesses, dread locks en folie, houle corporelle, casquettes qui volent ; diffusé sous la peau des danseurs le rythme devient palpable, il court sous la peau. Solo, puis regroupement, solo, regroupement, solo…

Aux instruments, ça frappe comme des malades, un appel de loin auquel répondent les promeneurs de la Villette, avec vélos, poussettes et trottinettes. Dans leurs cris, leur joie, il transparait que même s’ils ne savent pas ce qu’ils voient, ils captent que c’est un moment rare et précieux. De l’art spontané, sans horaire, sans cadre, sans programmation, sans préméditation : de l’art s’exprimant au moment où il monte dans le cœur. Il y a eu un pic d’ivresse, le moment de fusion où c’est devenu une grosse fête noire et blanche, les gens dansaient, Fode s’est mis à donner un cours de danse à l’arrache.

J’avais passé une semaine bof ; vous savez, quand soudain, on vous jette à la figure un seau de négativité, alors l’esprit s’emballe en ruminations stériles qu’on ne sait plus arrêter. Le doundounba l’a stoppé net. Le rythme des hommes forts vous ramène à l’endroit où vous êtes, ni avant ni après. C’est un puissant chronomètre qui règle notre organisme sur l’instant présent. On s’éclate, on se défoule, et le feu de joie se remet à flamber.

On est dimanche ma pendule est à l’heure.

Voilà, ils ont du talent et méritent d’être découverts et suivis

Le fabuleux cirque Mandingue et ses acrobates de Guinée se produira au Cabaret Sauvage du 4 au 29 octobre 17. Allez nombreux vous remplir de leur énergie.

 

Le grand Fode La Joie organise un stage de danse unique en Guinée en Février 18.
Retrouvez toutes les infos sur son blog

 

Ansoumane donne des cours de percussions, c’est à porté de main!

21314539_905280236289177_823661355879064037_n

Et avec Raymond ils accompagnent la super prof Mariana Briones

Quant à moi, j’ai du talent aussi et vous gouterez bientôt un peu de Guinée dans un roman en cours d’écriture qui porte le nom provisoire ou pas « Depuis Stravinsky »

 

Passez une heureuse journée!

Sylvie

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s