Dr Tom, l’histoire

drtom01 Dans un pays tombé aux mains des catastrophistes pessimistes, un homme heureux est un homme dangereux.Des brigades arrachent les sourires aux visages des gens pour les cloîtrer dans de sinistres bocaux. Le pays recèle encore quelques joyeux drilles clandestins dont la figure de proue est  Dr Tom. Incurable praticien du bonheur, il est recherché par les autorités…

Ce matin, la gardienne (Vanessa Paradis) est affolée : Dr Tom, son Dr Tom adoré a disparu.

Une perquisition a lieu chez lui, conduite par l’affreux chef de la brigade des Aspirateurs à Sourires (Alain Souchon) et par son chien soumis, c’est à dire pire que méchant (Ours).

C’est l’araignée (Natalie Dessay) qui avait conseillé à Dr Tom de filer, ce qu’il a fait.               La brigade le traque…

Dans sa cavale, il rencontre un vieux singe philosophe (Arthur H), qui lui suggère de redescendre l’échelle de l’évolution et de remonter avec lui dans les arbres où personne ne leur cherchera de poux. Mais Dr Tom ne veut pas redevenir singe…

Il rencontre une plante carnivore (Cécile Cassel), qui propose en toute générosité de le planquer dans son estomac…

Epuisé par sa cavale, Dr Tom s’endort dans un champs. Mais la Sieste (Yannick Noah) est une traîtresse. Elle profite de son sommeil pour le faire arrêter.

Au tribunal, un habitant du Village-Joie (Thomas Dutronc) témoigne en sa faveur, en évoquant l’énorme poilade qu’ils ont vécue ensemble, ce qui l’enfonce davantage.

Le procureur et défenseur des Chagrins et de la Peine (Raphaël) accuse brillamment Dr Tom d’être l’assassin du malheur, qui lui, est un défenseur de l’art. Dr Tom est donc un ennemi de l’art.

Il est condamné par le Verdict (Liza Manili).

Dans sa geole, alors que tout est perdu, sa porte de prison (Claire Denamur) se montre sensible, et contre toute attente… très ouverte.

Dr Tom est libéré. Il libère à leur tour les milliers de sourires prisonniers. Mais attention, ces sourires n’ont rien de mièvre ni de niais, non non, ils mordent et déchiquettent les méchants à belles dents! Gentils oui, mais …attention.

 

Publicités