Lecture&Music 29 JUIN 2017

Lecture musicale de nouvelles de Sylvie Arditi par Frédérique Labussière.

IMG_0272

Lieu inspiré et inspirant, le disquaire-café La Passerelle.2 nous accueille pour une soirée originale.

La voix envoutante de Frédérique Labussière (Lecture musicales de Patti Smith, grande voix de Fip) portera les histoires flippantes et légères issues de Bontés Violentes, le recueil de nouvelles où, quand la bonté est dispensée, elle ne produit pas tout à fait l’effet escompté…

Le tout sur musique live, en bonne compagnie et en buvant un coup.

Belle soirée en perspective, vous venez?

La Passerelle.2

52 rue Popincourt 75011 Paris.
Le jeudi 29 juin à 20h. Entrée gratuite.
Emmenez vos amis préférés.

7d02f67d-ebed-4030-9003-ecb0f244d8b8

Le passé est une onde

Les sons porteurs d’images

Il y a eu un engouement pour l’image, il fallait en coller partout. Jusque sur les sons !

On s’est mis à filmer les émissions de radio ! Malheureux ! Car jusque là, on se fichait totalement que les voix soient mal fagotées, aient le cheveu en friche ou nous causent avachies, pourvu qu’elles s’y entendent à nous faire décoller. Et voilà que soudain Lire la suite

Un véritable altruiste

bistro3
Ignace et Baudouin sont au bistrot. Ils ont bu une tasse. On ne sait pas trop ce qu’il y avait dedans. Il est 19 heures trente-cinq et ils sont assis depuis deux heures et demi. Le patron annonce que le bar ferme. Baudouin grimace au moment Lire la suite

Du théâtre ou quoi?

Une spectatrice a dit ce qui l’avait frappée : être dans la vie normale et que tout à coup, tout bascule. « Vous vous êtes mis à être méchant et à nous houspiller alors que la seconde d’avant, tout était, oui, normal. » Elle en avait été bouleversée. Pas moi. Moi, j’avais ri. C’était un Lire la suite

Jour de chance pour mon personnage

Souvent, je photographie en douce des gens. Une tronche, une attitude, un détail ou leur accoutrement m’accroche, je ne veux pas les oublier. J’ai les photos d’un ado chalala suçant son pouce, d’une jambe de femme avec du poil dru comme du chien-dent, d’une jolie petite fille qui semble être la mère de son père,d’ un musicien qui tressaute en lisant un prospectus sur la contraception, d’un vieux couple torride, d’une mère et sa fille,  la petite et la grande poupées russes… Chlick  je les chope pour en faire des personnages à écrire, ce qui en définitive Lire la suite